Culture

Les Rencontres théâtrales de Berlin

Jane
Mis en ligne par Jane

Chaque année, le monde du théâtre germanophone attend le jour où le jury annonce sa sélection de dix mises en scènes remarquables qui seront invitées aux Rencontres théâtrales de Berlin. Cette année, les critiques ont fait un choix parmi près de 400 mises en scènes d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse – une invitation à se produire est une sorte d’Oscar du monde théâtral germanophone. Selon Yvonne Büdenhölzer, directrice des Rencontres théâtrales, les mises en scène sont très différentes bien qu’elles traitent toutes de la confrontation avec des bouleversements sociaux et de leur conséquence pour l’individu. « On assiste à l’apparition d’une nouvelle génération de metteurs en scène. Plus de la moitié des acteurs et actrices sont invités pour la première fois » explique Büdenhölzer.

Dadaïsme et conflit du Proche-Orient

Une invitation concerne par exemple la pièce « der die mann » du théâtre Volksbühne de Berlin, selon des textes de Konrad Bayer. Le metteur en scène Herbert Fritsch a ainsi créé un opéra parlé surréaliste dans le style dada. Les metteurs en scène Clemens Sienknecht et Barbara Bürk ont réalisé « Effi Briest – toutefois avec d’autres textes et mélodies » au Deutsches Schauspielhaus de Hambourg, interprétant le célèbre roman de Theodor Fontane comme un show endiablé. Les histoires qui se cachent derrière les « Stolpersteine », qui sont des pavés rappelant les victimes du nazisme, servent de thème à Hans-Werner Kroesinger pour son « Stolpersteine Staatstheater » au Badisches Staatstheater à Karlsruhe.

La pièce « The situation » de Yael Ronen du Maxim Gorki Theater Berlin, réaliste et hautement politique, présente aussi bien le quotidien d’une collocation dans le quartier populaire de Neukölln à Berlin que le conflit du Proche-Orient. L’invitation d’Ersan Mondtag avec sa pièce « Tyrannis » est certainement une surprise pour beaucoup de personnes. Les acteurs du Staatstheater Kassel y jouent les yeux fermés. La metteuse en scène Daniela Löffner est également une nouvelle venue. Elle a mis en scène « Väter und Söhne » au Deutsches Theater de Berlin, selon le roman d’Ivan Tourgueniev.

Le Festival de Berlin présente les 53e Rencontres théâtrales du 6 au 22 mai 2016. Elles seront complétées par des spectacles et des manifestations du « Stückemarkt », du Forum international ainsi que par des rencontres et des débats au « Camp », des concerts et des remises de prix.