Voyages

Les voyageurs de la SNCF serons dédommagés quand en cas de retard de train de plus de 30 minutes

Jane
Mis en ligne par Jane

Pour le plus grand plaisir des voyageurs. La SNCF a annoncé qu’elle mettra en place dès le 1er septembre, de nouveaux tarifs de compensations qui pourront être appliqués peu importe le motif qui justifie le retard.

A partir du 1e décembre, la compagnie ferroviaire française, s’engage à dédommager les passagers des TGV et des Intercités en retard d’au 30 minutes au minimum à leur arrivée, peu importe la raison. « Nous proposons une garantie plus avantageuse que celle de l’Europe », a indiqué Rachel Picard, directrice de Voyages SNCF, département de l’entreprise qui dirige l’exploitation des trains à grande vitesse. D’après la réglementation dans l’Union européenne, il est prévu une indemnisation pour un retard de plus d’une heure.

Mais la SNCF n’accordait de compensation aux passagers que si elle était responsable du retard, mais également dans le cadre d’une grève, quand les horaires des trains étaient affichés. Mais cette réglementation écartait les risques externes tels que les incidents dus à une mauvaise météo, ou des actes d’agressivité, qui font partie des retards », explique la responsable.

Mais elle n’a pas voulu donner des informations sur le coût que représente cette nouvelle règle. « Cette mesure va certainement accroitre la demande de remboursements » a reconnu, un porte-parole de la compagnie ferroviaire. La SNCF indique que cette nouvelle mesure pourrait être bénéfique à 50% de voyageurs supplémentaires.

Sommes plus charitables

Il s’agit d’une règle plus profitable que celle des adversaires, plus simplifiée et légère a précisé la responsable. Il sera possible au voyageur de demander à se faire indemniser en ligne, sur le lien « garantie ponctualité » du site SNCF, à l’arrivée du train. Un acte qui lui permettra d’obtenir un bon d’achat en 48 heures » et il pourra s’en servir « sur tous les canaux » et « autant de fois qu’il le souhaite ».

Les montants de compensation sont quant à eux plus gratifiants que ceux qu’impose la réglementation européenne. D’après la loi européenne, le retard est compensé à hauteur de 50% quand le retard est de 3 heures.